Utilisée pour s’éclairer quand il fait sombre, une lampe torche s’emploie dans diverses situations. On peut s’en servir pour illuminer son environnement de travail. De même, on peut le mettre à profit afin de voir plus clair lorsqu’on effectue une sortie en montagne la nuit. Cependant, dans ces deux cas, l’utilisateur ne recourt pas à la même lampe. Quels sont les critères pour sélectionner son équipement ? Cet article vous explique comment choisir une lampe torche, et présente d’autres accessoires indispensables pour vos sorties nocturnes.

Les critères à considérer pour sélectionner la lampe torche idéale

Lampes standards, lampes tactiques, lampes frontales… il existe une variété de lampes torches. Ces accessoires présentent des caractéristiques différentes. Pour en sélectionner un, tenez compte de son autonomie. En effet, ce serait dommage que votre lampe s’éteigne pendant votre escapade de nuit en montagne ! Voilà pourquoi il est recommandé de se servir d’une lampe torche rechargeable. Celle-ci possède une batterie Lithium Ion rechargeable.

Après l’autonomie, il convient de vérifier le nombre de lumens de l’accessoire. Cette démarche reste utile pour choisir une lampe torche qui éclaire correctement. En général, les lampes les plus performantes disposent de plus de 1 000 lumens. Elles peuvent donc éclairer sur des centaines de mètres. Toutefois, ce principe n’est pas toujours vérifié, en raison de la perte énergétique. Afin de déterminer la puissance réelle d’une lampe torche, retirez 30 % de la valeur de Lumens indiquée par le constructeur.

Pour une sortie en montagne la nuit, certes, il faut disposer d’une torche qui éclaire. Pour autant, il ne s’agit pas de s’encombrer. Donc, préférez une lampe qui s’avère légère, même lorsque la batterie s’y trouve. Cela dit, il faut garder à l’esprit que plus une lampe se révèle compacte, plus elle chauffe. Et cela risque d’en réduire l’autonomie.

Le GPS de randonnée

Le GPS de randonnée est un assistant de navigation pour retrouver son chemin. C’est donc l’outil parfait pour une promenade de nuit dans la montagne. Il permet de suivre un itinéraire conçu à l’avance, d’observer sa position sur la carte intégrée à l’appareil et d’enregistrer son itinéraire. Il en existe plusieurs modèles, et les prix oscillent entre 90 € et 500 €. Comment choisir le vôtre ? Voici des critères à considérer :

  • La taille de l’écran : si la taille de l’écran est importante, vous pourrez mieux lire les informations affichées. Les tailles des écrans de ces outils varient entre 2 pouces et 4 pouces ;
  • La mémoire interne et externe : c’est dans la mémoire de l’appareil que vous sauvegarderez vos itinéraires. En général, les GPS de randonnée affichent une mémoire entre 1 et 8 Go. Mais ils peuvent aussi loger une carte mémoire ;
  • L’autonomie : certains GPS de randonnée utilisent des piles, ce qui s’avère pratique pour les longues randonnées. Par contre, d’autres fonctionnent avec une batterie.

Le sifflet

Le sifflet est un outil indispensable pour un randonneur. Il permet à ce dernier de révéler sa position, et donc de garantir ses chances d’être repéré par les secours en cas d’un accident. D’autant que le bruit strident du sifflet s’entend de loin et qu’il présente des dimensions réduites, il devient le compagnon fidèle du randonneur. Il est recommandé de choisir un sifflet sans billes. En effet, cet accessoire demeure fonctionnel en toutes circonstances, même lorsqu’il pleut ou qu’il neige.

Catégories : Activités

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *